La Thaïlande est-elle toujours le pays des Ladyboys ?

Pendant des années, la Thaïlande a été le pays de référence en ce qui concerne les ladyboys. A tel point que certaines villes y ont gagné une aura mondiale. On pense évidemment à Pattaya ou encore Phuket. Difficile de ne pas faire l’association entre ces villes et le tourisme sexuel.

Malheureusement, lorsqu’on parle de tourisme sexuel, les gens en ont une image négative voire tout à fait noire. Ils lui associent trop souvent des pratiques sexuelles immorales. Pourtant, pour les personnes qui sont attirées par les trans, rien ne vaut ces villes où les ladyboys sont nombreux dans les bars et les rues.

La Thaïlande, le pays des Ladyboys.

Impossible de dire le contraire, la Thaïlande est et reste la meilleure destination pour rencontrer des ladyboys et profiter de bon temps avec eux sans que cela ne soit trop cher ! Avec le développement du tourisme depuis quelques décennies, la Thaïlande a su s’imposer comme la destination numéro 1 pour ce type de rencontres. Il existe des bars dédiés aux ladyboys, des rues entières où vous pouvez en rencontrer, etc.

Tout cela a été rendu possible par les excellentes cliniques de chirurgie qui existent en Thaïlande. A tel point que le fantasme rejoint souvent la réalité… Ce qu’on n’aurait jamais pu imaginer il y a dix ans existe aujourd’hui.

La thaïlande reste unique, pour ses ladyboys comme pour ses paysages

Les Philippines, la destination qui monte.

Les Philippines sont la nouvelle destination. Moins typée sexe, la destination passe mieux dans le cercle familial, surtout si vous êtes un peu timide ou que vous avez peur de révéler vos penchants.

Les Philippines sont comme la Thaïlande, en moins connu… La population transsexuelle est tout aussi importante et les rencontres sont très faciles ! D’ailleurs, la plupart des 100 millions d’habitants vivent selon un principe : dans la vie, il faut s’amuser ! Que ce soit à Manille ou Cebu.

Le pays possède deux avantages. Premièrement, moins connue, la destination laisse présager de beautés un peu plus vierges… En tout cas, lors de votre rendez-vous trans, vous aurez moins la sensation d’être un numéro parmi d’autres. Ou encore, d’être le client de 2 à 3 heures du matin qui sera oublié une fois la porte refermée. En effet, ici, place à un traitement plus personnalisé. Ensuite, les Philippines sont plus avancées et les ladyboys sont en général plus éduqués et plus typés européens. Entretenir une discussion avec une trans philippine est tout à fait possible.

D’ailleurs, la meilleure façon de rencontrer une trans aux Philippines, hormis les bars à ladyboys, c’est Internet. En effet, le pays est hyper connecté et les sites de rencontres trans du pays pullulent. Il est donc très facile de prendre contact avec des ladyboys, de faire son choix, puis de se retrouver dans la vie réelle.

Ce mode de rencontre implique aussi une étape supplémentaire. La rencontre préliminaire avant de passer à l’acte dans un des nombreux love hotels… En effet, ce serait dommage de tomber dans l’arnaque de photoshop.

Tourisme sexuel ou repas en amoureux ?

Les nouvelles destinations

Il y a des pays où croiser des transsexuelles dans la vie de tous les jours est chose commune. Nous avons déjà cité la Thaïlande et les Philippines.

En Asie, une troisième destination est possible, la Malaisie. Le pays ne paie pas de mine, mais le tourisme se développe et la population trans avec lui. Moins organisée qu’en Thaïlande et moins connectée qu’aux Philippines, la Malaisie est le prochain eldorado ! Tout est encore à construire et vous ne manquerez par de profiter de ces jeunes filles.

Pour les personnes plus intéressées par les latinas que les filipinas, le Brésil se révèle être un véritable atout. En Amérique du Sud, c’est le pays qui compte le plus de trans. Cela semble assez logique lorsqu’on sait que c’est un pays aux mœurs très libres.

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: